Mystére et paranormal - forum avec tchat 100%gratuit qui traîte de l'actualité concernant: le paranormal,l'étrange,les ovni,les mystéres,les prédictions,les mytes,les légendes et l'ésotérisme 


Mystére et paranormal Index du Forum

 Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Le roi du château - ordre magique et schismes internes.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mystére et paranormal Index du Forum -> Paranormal -> Bibliothéque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
paulo
super Administrateur
super Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 5 871
Localisation: nice
Masculin Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat
Point(s): 138
Moyenne de points: 0,02

MessagePosté le: Ven 19 Fév - 13:48 (2010)    Sujet du message: Le roi du château - ordre magique et schismes internes. Répondre en citant


Tout qui a examiné en détail l’histoire des mouvements occultes réalise que des schismes, des désordres « des différences magiques » y sont monnaies courantes. C’est un fait dont se lamentent les magiciens contemporains & on s’étonne beaucoup que cela continue encore au sein du milieu occultiste contemporain. Afin d’examiner le développement des ordres magiques en tant que formes de l’organisation sociale, il est nécessaire d’examiner au préalable certains facteurs qui tendent à rendre ces problèmes internes presque inévitables.Les racines du mouvement occulte moderne reposent dans le 19e siècle & il n’est pas surprenant par conséquent que certains ordres magiques contemporains se façonnent selon les schémas « traditionnels » établis. Des Ordres Magiques tels l’Ordre Hermétique de l’Aube Dorée & l’Ordo Templi Orientis doivent beaucoup de la dynamique de leur organisation à la Franc-Maçonnerie. L’Aube Dorée, en particulier, semble avoir établi le modèle de nombreux ordres magiques subséquents. L’élément clé que l’on doit comprendre n’est pas tant que l’Aube Doré était hiérarchique mais plutôt que les grades hiérarchiques avaient pour but de refléter une forme d’autorité « spirituelle ». Le problème avec l’autorité « spirituelle » est qu’elle est rarement ouverte à introspection ou à inspection par les autres & qu’il est assez facile pour une personne charismatique & volontaire de proclamer sa supériorité morale sur les autres sur la base d’une « plus haute initiation » qui n’est pas, a priori, ouverte à inspection. Telle état la proposition de MacGregor Mathers & des autres chefs de l’Aube Dorée, & de nombre de leurs imitateurs depuis. N’importe qui peut proclamer que, suite à une illumination divine, il a un mandat pour diriger & informer les autres (je lis une bonne quantité de lettres contenant de telle chose tous les mois), mais peu sont ceux qui peuvent le faire au sein de tout un groupe. L’Ordre Magique, bien sûr, est souvent le lieu idéal afin d’y proclamer de telle prétentions & ainsi un bon nombre d’apprentis gourous & de mages ont réussi à duper au moins quelques personnes pendant un temps plus ou moins long.

Le problème d’avoir ainsi « dieu de son côté » c’est que cela tend à inspirer au chef une tendance à l’absolutisme. La paranoïa en est une conséquence inévitable, probablement due au sentiment que celui qui ose critiquer questionne l’authenticité de l’initiation du chef & par conséquent son autorité. Cela tend à mener à une polarisation directe des membres du groupe en « suiveurs » & « ennemis » - qui ne remettent simplement en cause le leadership mais l’Ordre en lui-même.

Les failles dans la façade apparaissent selon un processus de dissonance - les occultistes participant à un système commun de croyance tendent vers un consensus sur les formes de comportements en consonance avec un grade « spirituel » spécifique. Lorsque le chef commence à faire preuve de comportements qui appellent au questionnement quant à l’assomption de ce grade, alors l’insatisfaction apparaît & grandit. Ainsi, le chef sent que son autorité & son authenticité sont remises en question &, tôt ou tard, tout cela se terminera par des cris & des larmes.

Un schisme interne au sein d’un Ordre est, d’une certaine façon, auto-régulante en ceci qu’il développe la polarisation entre les « suiveurs » & les « ennemis ». Un groupe d’ex-membres que l’Ordre peut à présent catégoriser en tant qu’ennemis tend à lier les membres ensemble, à nouveau, par l’utilisation du ciment de la paranoïa mutuelle. La suite des actions est assez familière : attaques psychiques, batailles magiques, découpage de lettres dans les pages de la presse occulte etc. Si les membres sentent qu’ils possèdent la « Vérité », « Dieu » ou le « Grand Œuvre » de leur côté alors les ennemis potentiels deviennent automatiquement des magiciens noirs ou des satanistes. Soudain, la crainte d’avoir à gérer des contradictions internes au groupe peut disparaître tandis que les membres relèvent leurs manches pour la tâche importante de la défense de la Vérité Cosmique contre la mal, de la même manière que les politiciens utilisent la guerres afin de distraire la populace des problèmes internes au pays. L’étude de groupes religieux indique que ces groupes sont remarquablement élastiques à maintenir leurs croyances communes face aux menaces contre la continuation de leur existence.

Depuis les années soixante, on a vu une certaine contre-attaque envers le modèle de la hiérarchie spirituelle tant favorisée par les anciens ordres occultes. Cela a mené à la proposition que les hiérarchies elles-mêmes étaient pourries & qu’aucun chef n’était nécessaire afin de diriger le groupe. Cette vision a des forces & des faiblesses, mais malheureusement elle n’a reçu que peut d’analyses critiques & est devenue une affaire de croyance dogmatique de la même manière que le modèle précédent s’est englué dans la croyance occultiste qui tend également vers les absolus.

Alors que les occultistes ont existé dans un vide apparent, dont les frontières ont été définies par les limites de théories largement incohérentes pérorées par des auteurs successifs - il y a eu bon nombre de recherches conduites dans le domaine de la dynamique organisationnelle, de la thérapie de groupe, dont les résultats donnent des éléments intéressants quant aux hiérarchies & au leadership. La première remarque à faire quant aux hiérarchies est que pour certaines tâches elles fonctionnent de manière efficace - plus que dans les systèmes où tout le monde assume avoir le même statut. Un exemple assez vulgaire de ceci est l’effet « Bystander » où un groupe de personnes n’engagera aucune action dans une situation donnée avant que quelqu’un apparaisse afin de prendre en main & d’organiser le groupe selon les tâches à effectuer. Ceci est particulièrement important lorsque des décisions doivent être prises & menées à bien de manière efficace. Cependant, cela ne signifie pas qu’un groupe qui revêt une organisation hiérarchique est seulement limitée à se comporter en tant que hiérarchie. En d’autres temps, des membres pouvaient agir & interagir de manière tout à fait différente. Ainsi, la hiérarchie est une forme d’organisation qu’un groupe peut utiliser de manière appropriée avec la plus grande prudence toutefois.

De la même manière, la question du leadership est plus complexe qu’elle n’apparaît de prime abord. Les textes modernes sur la dynamique de groupe se réfèrent au leadership en tant que rôle. Dans les groupes dits « consensuels », qui ne possèdent extérieurement pas de chefs, il n’y a aucune évaluation critique de la manière dont le rôle du leadership peut apparaître. Il apparaît souvent que des personnes charismatiques deviennent des chefs, en vertu de leur capacité à influencer les autres, plutôt qu’en étant choisi sur une base rationnelle. Il est évident à certaines personnes que le leadership sur la base de l’autorité « spirituelle » n’est pas véritablement désirable. De la même manière, les personnes charismatiques, bien que perçues comme étant de véritable chefs, ont tendance à considérer leur position comme un « droit » inaliénable - qui leur est du car ils ont écrit un nombre x de livres ou sont passée à la télévision. La fascination d’être perçu comme une « star » tend aussi à mener au sentiment de posséder un droit absolu à diriger.

Une manière plus efficace de traiter la question du leadership est de le traiter comme un rôle. Si le leadership est un rôle, alors il est dépendant de la définition basée sur ce que cela recouvre en réalité plutôt que d’être le royaume d’un individu particulier sans aucune définition claire. Si les qualités de leadership sont explorées & définies par le groupe, alors deux points essentiels émergent. Le premier est que tout le monde peut aspirer à prendre le rôle de chef dans le groupe - si elle démontre ou acquiert les aptitudes nécessaires. Le second point est que qui que se soit prend le rôle de chef est responsable vis-à-vis des autres membres de l’organisation. Si la tâche d’un chef est définie & connue, alors il est plus facile pour les autres de demander des comptes si celui-ci n’agit pas de manière appropriée. De plus, puisque le chef est tout autant responsable du succès du groupe que tous les autres membres, alors il est moins tentant pour les chefs de se placer « au-dessus » des autres au sein de l’organisation.

Ceci a été une dure leçon à apprendre pour un grand nombre d’organisation. L’absence d’une définition claire & la confiance en une autorité absolutiste qui ne peut être remise en cause ou critiquée tend à mener à des systèmes branlants. Les occultistes sont des proies particulièrement faciles des ennuis lorsqu’ils essayent de maintenir la cohésion d’un groupe alors qu’existe qu’une tendance à l’absolutisme des propos qui deviennent vite des dogmes sur la base de la « Vérité » légitimée par une autorité spirituelle. Si la « Vérité » est considérée comme une chose relative plutôt qu’absolue, comme le dit si bien le dicton de Hassan I Sabbah : « Rien est Vrai, Tout est Permis », alors la voie est libre pour modeler une organisation magique pour les générations futures sur la base de procédures rationnelles & de choix.

Traduction par Spartakus FreeMann, Nadir de Libertalia, juillet 2005 e.v.
 

_________________
super admin


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Fév - 13:48 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mystére et paranormal Index du Forum -> Paranormal -> Bibliothéque Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template RedBlack crée par SoSo : SoSophpBB

Reproduction INTERDITE