Mystére et paranormal - forum avec tchat 100%gratuit qui traîte de l'actualité concernant: le paranormal,l'étrange,les ovni,les mystéres,les prédictions,les mytes,les légendes et l'ésotérisme 


Mystére et paranormal Index du Forum

 Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Classification des hominidés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mystére et paranormal Index du Forum -> Paranormal -> Créatures
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
paulo
super Administrateur
super Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 5 871
Localisation: nice
Masculin Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat
Point(s): 138
Moyenne de points: 0,02

MessagePosté le: Ven 19 Fév - 17:49 (2010)    Sujet du message: Classification des hominidés Répondre en citant


Les hominidés présentent des différences selon les régions géographiques dans la taille, la couleur du pelage, la forme de la tète ou la posture. Les cryptozoologues traitant de cette question ont essayé de les classer en des catégories plus ou moins arbitraires fondées plus sur une classification des formes que sur une véritable classification taxinomique. Bernard Heuvelmans fut le premier à discerner des catégories d'hominidés en différenciant ceux qui avaient une tète en pain de sucre de ceux qui avaient une tète ronde, en distinguant ceux qui avaient une bipédie permanante de ceux qui se déplaçaient à quatre pattes, et dans cela la notion d'homme sauvage de l'Asie centrale ou de sasquatch des Rocheuses était très floue ou même inexistante. Ce fut Ivan Sanderson qui au début des année 60 avec son livre Abominable snowmen, Legend come to life (1961) présenta une classification plus rigoureuse et sur laquelle bon nombre d'hominologistes se basent encore. Cette classification associe des critéres éco-géographiques avec des critères de morphologie et de comportement. Les critères sont: La répartition géographique des différentes formes de végétation dont en particulier les forêts d'altitude et de plateau; le degré d'humanité des individus observés; Le degré de ressemblance ou de dissemblance de leurs corps avec le corps humain; la forme de leurs empreintes comparées au pied humain et enfin le comportement. L'idée de base était que des créatures similaires vivaient dans des environnements similaires. De cela Ivan Sanderson avait tiré les catégories suivantes:
- Sub-humains (hommes sauvages) les proto-malais (hommes singes de Perak), les primitifs velus du Yunnan, les néanderthaliens attardés d'Asie centrale comme le ksy-giik ou le golub-yavan, les almas d'Asie orientale.
- Proto-pygmées les Dwendes d'Amérique centrale, les shiru de Colombie, l'orang pendek de Sumatra, les séhités d'Afrique occidentale, les agogwé d'Afrique orientale, le teh-lma des vallées de l'Himalaya.
- Les Néo-géants Les sasquatch et bigfoot d'Amérique du nord, le sissimite d'Amérique centrale, le mapinguary du Matto Grosso et le didi de la Guyane en Amérique du sud, le dzu-teh, tok, Kung-lu du Tibet Oriental, du Sikang, du szechwan et de l'Indochine.
- Sub-hominidés (singes anthropoïdes) Le Yeti classique.
De cette classification étaient absents l'almasty du Caucase comme Marie Jeanne Koffmann n'avait commencé son travail qu'en 1959, les Kikomba du Kiwu en ex-Zaire que Sanderson n'a considéré que comme de simples anthropoides, les M. X ou les Yowies.
Ces lacunes allaient être comblée des années plus tard par Mark Hall et Loren Coleman. Avant les années 1990 d'autres hominidéss allaient être découverts et d'autres territoires qu'ils occupent allaient être révélés. En Amérique du Nord on découvrait avec le travail de John Green dans les années 1970 que les sasquatches n'occupaient pas seulement les montagnes Rocheuses de la Californie et de la Colombie Britannique mais s'étendaient dans tous l'est des Etats Unis jusqu'en Floride. Les articles de Dmitri Bayanov publiés dans le Bigfoot co-op dans les années 1980 et 90 allaient nous montrer que la Russie d'Europe et La Sibérie étaient le domicile d'une forme particulière d'hominidéss qu'on appellera improprement plus tard hominoïdes marqués. Rex Gilroy nous révélait la présence en Australie des Yowies. Dans les années 1980 Myra Shackley dans son livre Still living divisait les hominidéss en trois catégories: Les tchoutchouna de Sibérie qu'elle considérait comme éteints, les sasquatches-yeti qu'elle localisait en Amérique du nord, dans l'Himalaya, le Pamir, la Sibérie et la Chine, et qu'elle apparentait au gigantopithèque; et les almas qui s'étendent du Caucase jusqu'en Mongolie et qu'elle assimilait aux néanderthaliens. Vinrent ensuite Loren Coleman et Mark Hall qui à la fin des années 1990 proposèrent une classification se fondant à la base sur celle de Sanderson mais y apportant des modifications qui font aujourd'hui couler beaucoup d'encre. Mark Hall classa les homins en six catégories et Loren Coleman ajouta trois catégorie supplémentaires pour former un ensemble dont le contenu parait bien hétéroclite:
- Les néo-geants Le sasquatch et le bigfoot des Rocheuses, le sissimite auquels on ajoute l'ucumar zupai d'argentine, le gin-sung du Tibet. On leur donne pour origine le Paranthropus robustus.
- Les vrais géants Les misabe, wendigo ou chenoo du Canada central et est, les nyalmo, orang dalam ou jarang gigi du Tibet jusqu'à la péninsule malaise, grand homme gris d'Ecosse, la tjangara de l'australie. On leur donne pour origine le gigantopithèque.
- Les hominoides marqués Le bigfoot de l'est des USA, les tornits du Groeenland, les trolls de scandinavie, les homins de Russie d'Europe, les mougoulak, zemlemer, mirygdy et tchoutchouna de la Sibérie. On leur donne pour ancêtre l'Homo heidelbergensis.
- Les néanderthaloïdes Les nuk-luk, nakani ou bushmen du Canada, l'homme sauvage d'Europe, l'homme sauvage de Chine.
- Les érectinés L'almasty du Caucase, le barmanu du Chitral, l'almas de Mongolie, l'Homo pongoides auquel on prête une origine américaine, les nguoi rung du Vietnam, les hommes singes de Perak. On donne comme origine à ces créatures l'Homo erectus.
- Les proto-pygmées L'alux d'Amérique centrale, le didi d'Amérique du sud, les kakundakari et agogwés d'Afrique orientale, l'orang pendek de Malaisie, le teh-lma de l'Himalaya, les nittaewo de Ceylan, les menehune et ebu gogo d'Oceanie, les junjadee ou jongari d'Australie. On donne aux proto-pygmées des origines diverses, (L'Homo floresiensis pour les petits velus d'Oceanie, le ramapithèque pour l'orang pendek, l'australopithèque gracile pour les kakundakari. Opinions à moi)
- Les pongidés inconnus Le Yeti classique de l'Himalaya, le yeren de Chine, le singe skonke de Floride, le monstre du lac Worth, le mapinguary du Brésil, le kikomba du Kiwu en ex Zaire, l'hibagon du Japon, le yowie d'Australie. La nature de ces grands singe est mystérieuse, on assimile le yeti classique au Dryopithecus indicus, le kikomba et le singe skonke seraient liés au dryopithèque.
- Les singes géants Le nalusa falaya des Appalaches, le makisapa maman de l'Ecuateur, le salvaje du Vénézuela, l'ours Nandi d'Afrique de l'est, le bekk-bok du Népal. On donne pour ancêtres de ces singes, le Dinopithecus, le Simopithecus, des babouins géants fossils.
- Les sirénéens Le chupa cabra d'Amérique latine, le monstre du lac Thetis au Canada, les nègres d'eau d'Argentine, le kalanoro de Madagascar, le kapa du Japon, les sirènes océaniques.
Loren Coleman peut avoir tort ou peut avoir raison, mais seul le futur le dira. Cette classification a des défauts, à commencer par inclure d'abord des créatures qui ne sont des hominidés mais surtout inclure des créature qui ne sont pas des primates, l'étude des sirénéens ne pourrait pas être du domaine de la primatologie, on ne sait pas en fait de quel domaine serait l'étude de ces créatures comme leur nature est totalement inconnue. Ensuite il est erroné de vouloir instituer de nouvelles espèces ou nouvelles catégories sur des critères physiques qui en fait ne seraient pas spécifiants mais ne seraient que les variations dans le polymorphisme génétique d'une seule espèce. Les taches dans le pelage pour les hominoïdes marqués et les pieds à quatre orteils pour les vrais géants ne sauraient constituer des caractères spécifiants car ce sont des anomalies génétiques ou embryonnaires qui peuvent apparaître dans n'importe quelle espèce. Ces caractères sont favorisés par la consanguinité et ne peuvent être le signe distinctif d'une espèce particulière.
Les hominologistes russes ont eu une attitude différente dans la classification des homins; pour eux la majorité des homins de grandes tailles étaient issus du néanderthalien. Les différences constatées entre les populations étaient le résultat de l'adaptation de l'hominidé selon les environnements locaux. Le paléanthrope prenait donc l'apparence du yeti dans l'Himalaya ou du sasquatch en Amérique du nord. Cette attitude s'est quelque peu estompée aujourd'hui mais dans l'esprit de Dmitry Bayanov ou d'Igor Bourtsev, cette prédominance du néanderthalien associée à une conception marxiste de l'anthropogénèse a toujours de la valeur.
Je pense néanmoins qu'il existe une forme particulière d'hominidé adapté à l'environnement arctique et circum arctique que Loren Coleman nomme Hominoïde marqué, mais ce terme est impropre. Cet hominidé est distinct du néo-géant, beaucoup plus humain dans son apparence. Je pense aussi que l'Homo erectus dans ses différentes déclinaisons est à l'origine d'une bonne partie des homins observés aujourd'hui. Cet hominidé lors de son expension en Asie s'est spécifié sous différentes formes de tailles et de carures différentes selon les environnements dans lesquels il s'est installé. Sa grande plasticité se voit dans les diverses variations observées dans les enregistrements fossils: la forme attardée de l'Homo heidelbergensis, la grandeur du méganthrope, la petitesse de l'Homo floresiensis; cette diversités des formes se retrouve dans la diversité des formes d'homins. La spécialisation extrème des différentes formes de l'Homo erectus a accentué ces différences et donne cette impression que l'on a affaire à plusieurs espèces différentes d'homins. On peut concevoir cette classification provisoire basée sur les hominidés ou singes fossils, susceptible de modifications ultérieures:
- Homo sapiens féral ou dégénéré Alux, dwendes, hommes-singes de Perak , les hurdanos d'espagne.
- Néanderthaliens L' homme sauvage d'Europe, le barmanu, l'almas, le ksyi-giik, le nguoi rung, l'Homo pongoide, l'ucumar zupai d'Argentine.
- Homo georgicus L'almasty du Caucase
- Homo erectus classique, pithécanthrope Le yowie d'australie, moehau de Nouvelle Zélande
- sinanthrope homme sauvage de Chine.
- Homo erectus nain, Homo floresiensis L'ebu gogo de Flores, Menehune d'Océanie, les junjadee et jongari d'Australie, le nittaewo de Ceylan.
- Homo erectus gracile de grande taille La tjangara d'Australie, matau de Nouvelle Zélande, les géants du Guadalcanal
- Homo erectus robuste, méganthrope Bigfoot et sasquatch de l'ouest de l'Amérique du nord, le sissimite d'Amérique centrale, le gin sung du Tibet, le Kapre des Phillipines, le nyalmo et le jarang-gigi.
- Homo heidelbergensis Bigfoot de l'est, le wendigo du Canada, les tornit du Groenland, les trolls de Scandinavie, bigfoot d'Angleterre, grand homme gris d'Ecosse, les homins de Russie d'Europe, mirygdy et tchoutchouna, zemlemer.
- Forme continentale et bipède de l'orang outang Yeren, yeti classique
- ramapithèque. l'orang pendek et le batutut d'Indonésie.
- Australopithèque gracile Séhité et agogwés d'Afrique orientale, Kakundakari du Kiwu, M. X4.
- Australopithèque robuste Kikomba, M. X1, ngoloko

source : Jean Luc DREVILLON
 

_________________
super admin


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Fév - 17:49 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mystére et paranormal Index du Forum -> Paranormal -> Créatures Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template RedBlack crée par SoSo : SoSophpBB

Reproduction INTERDITE