Mystére et paranormal - forum avec tchat 100%gratuit qui traîte de l'actualité concernant: le paranormal,l'étrange,les ovni,les mystéres,les prédictions,les mytes,les légendes et l'ésotérisme 


Mystére et paranormal Index du Forum

 Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Les peuples elfiques

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mystére et paranormal Index du Forum -> Paranormal -> Créatures
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
paulo
super Administrateur
super Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 5 871
Localisation: nice
Masculin Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat
Point(s): 138
Moyenne de points: 0,02

MessagePosté le: Dim 21 Fév - 08:25 (2010)    Sujet du message: Les peuples elfiques Répondre en citant


les Peuples Elfiques

Je rappel que mon texte n’a pas la prétention de vouloir exposer La Vérité, c’est un essai ou j’expose à chacun ce qui est globalement reçu par les divers textes et les recherches. Je donne aussi les miennes de manière succincte, je les ai exposé ouvertement dans le forum pour pouvoir en discuter avec tout ceux qui désirent faire évoluer la connaissance à propos de ces êtres fascinants !

Qu’est ce qu’un elfes ? Qui sont ils ? Pour quoi œuvrent ils ? Qu’est ce qui les différencient ? Voilà des questions importantes et d’autant plus intéressantes ! Nos Sources principales d’informations sont assez restreintes que cela soit des Mythologies ou bien encore de Textes récents comme les fabuleux travaux de Tolkien. Un travail aussi sur la mémoire de l’inconscient collectif et pourquoi pas les archives akashique peuvent néanmoins nous permettre d’apporter certains éléments de réponses quelque peu désordonnés hélas mais qui finiront, j’en ai la foi, tôt ou tard, par se coordonner et se clarifier !

Corps et Essences

La première des choses que je souhaiterai abordé est une question simple : qu’est ce qu’un elfe ? (Il ne sera pas question d’élémentals d’air ou de sorte de fée comme certains les nomment) Un elfe est un être, une entité, à l’instar des anges, humains, dragons etc. qui se spécifie par une essence commune propre. Mais qu’en penser ? Est ce une certaine catégories d’âmes humaines ? Est ce réellement un « peuple » à part entière ? Peut être un peu des deux à notre époque et ce sûrement de part l’histoire du monde ante Atlantide et même bien avant… car si l’on se réfère aux textes à leur propos il semblerait qu’ils aient été là bien avant l’homme, ailleurs qu’ici et à des plans à plus haute fréquence énergétique.

Le Elfes dans les mythologies

Lorsque l’on parle des Elfe dans la mythologie, on constate que beaucoup de points divergent d’une tradition à l’autre rendant difficile l’expression exacte de leur nature.

Chez les Nordiques comme il en fut question précédemment, on distingue d’une part les Elfes lumineux et d’autre part les Elfes noirs qui vivent sous terre (le Svartalfheim) que l’on nomme aussi nains. Cette dualité peut paraître étonnante mais en analysant ce fait à une dimension symbolique on y discernera aisément l’expression ici de la dualité, de la bipolarité des composantes de l’univers. Les Elfes sont en quelque sorte des esprits et des forces de la nature résidant dans un monde bien précis au dessus de Midgard (je ne traiterai que des Elfes de Lumière) témoignant ainsi de leur élévation énergétique supérieur à celle du plan physique, de leur rôle de médiateur entre le divin et le Physique (l’Alfheim est situé entre le Midgard, royaume physique des hommes, et l’Asgard, le monde des Dieux…).

Chez les Celte on retrouve plus ou moins symboliquement la même chose même si ils apparaissent plus sous la forme d’esprits de la nature, d’entités supérieurs ne formant de structure sociale que lorsqu’on parle du Petit Peuple résidant dans les bois ou dans des contrées écartées en des temps reculés.
Dans le système elfique Gallois, Sept états d’êtres sont représentés par sept seigneurs dont le suprême seigneur des elfes et des humains n’est autre que Oberon, complet, quant aux autres seigneurs ils présentent chacun la double polarité mâle/femelle. Trois de ces Seigneur, représentent la vie, Oberon est des leurs, un autre est dédié aux animaux, l’autre aux plantes.


Globalement l’approche symbolique et sacrée des textes celtiques nous permet de discerner deux principes importants : leur statut d’entités élevée astralement, leur ancienneté par rapport aux hommes et leur affinité innée pour la nature et pour la connaissance des lois universelle et de la Sagesse.



Les Peuples Elfiques chez Tolkien

Tolkien, un visionnaire ?
Les Ecrits de Tolkien revêtent d’une mine d’informations capitales concernant les elfes. Certains me diront que c’est là pure imagination et fantaisie de l’auteur … mais il y a une part de vérité dans toutes les légendes, selon la formule même de l’auteur : « Les mythes que nous tissons mêmes s’ils renferment des erreurs, reflètent inévitablement un fragment de la vraie lumière…».Tolkien, qui fut un éminent philologue et un connaisseur de l’historie européenne hors pair, n’a pas manqué de s’en inspiré, il fut sûrement plus érudit qu’on ne le croit et ses œuvres pour qui sait lire à un degrés plus sagace que le simple plaisir des vers et de l’épopée, en percevant la portée symbolique et ésotérique même du texte, relève de mystères que rares sont ceux à les savoir les percevoir. Lisez le Silmarillion, l’Ainulindalë et qui connaît quelques secrets d’initiés sera étonné de voir à quel point Tolkien cache sous le jeu étonnant de la symbolique, l’histoire même de la création (la Musique des Ainurs composé par Illuvatar le créateur, dont la musique, création parfaite et absolue, créé par sa musique le monde …je rappel en outre la valeur symbolique de la musique et des vibration parfaite, élevée dont le lecteur attentif percevra toute la symbolique que cela implique), de même la rébellion de Melkor qui glisse dans la mélodie ses propres partition et qui fini par plonger dans l’avidité du pouvoir, jaloux et plein d’ego ne rappelle pas étrangement l’histoire de la déchéance de Lucifer ?
De même l’île la plus à l’ouest se nomme Avalonnë, habitée par des elfes, ce qui rappelle étrangement Avalon qui plus est, étant le plus prêt géographiquement des Valars (la plus à l’ouest, là ou résident ces derniers) on peut donc aussi voir Avalonnë symboliquement comme étant les plus près des dieux, la plus élevée dans l’astral, ce qui est le cas d’Avalon perdu entre les monde physique et le monde astral. De même il est intéressant, restant dans une appréhension symbolique de la tradition arthurienne, que la forêt de Beleriand ou résidait le Roi Elfe Thingol, avait été nommé Brecelian par Tolkien à la base…
Il est évident que Tolkien n’a pas sorti tous ses écrit de son imagination et qui comprend la trame comprendra les messages cachés de son œuvre fabuleuse tant pour la beauté littéraire que pour l’intérêt mythologique.

Les Elfes dans son œuvre
Les éléments les plus importants que l’on retiendra chez Tolkien est sa répartition du peuple elfique dans plusieurs « branches » d’elfes caractérisées tant par le physique que par leur traditions, leur caractère et leur origine. A L’origine les elfes sont les premiers nés, les enfants directs d’Illuvatar. Tous sont immortels : l’âge ne les atteints pas et seul le fer et le chagrin peuvent les tuer. Je traiterai de l’histoire dans un autre article, mais l’on trouve chez Tolkien à la base trois grands groupes d’elfes qui désirèrent rejoindre Aman, menés par les Noldors, les Vanyars et les Teleris.

-Les Noldors, menés par Finwë ; se caractérisent par une aspiration à la connaissance, au savoir, tant dans le domaine spirituel qu’artistique et culturel. Ce sont de grands artisans et maîtres du savoir. Ils habitent le plus souvent dans des cités, ils sont bien souvent présentés comme étant grand aux cheveux brun, attentionnés dans leurs travaux. De tous les Elfes ce sont eux qui vécurent le plus près des Humains bien après l’Exil lors du second âge quand ils commercèrent et échangèrent grandement avec les Numénoréen. On les retrouve aussi majoritairement à leur côté dans la majorité des Grandes guerre contre Sauron (la dernière Alliance). Ils enseignèrent et partagèrent certains de leur savoir et de leurs arts aux hommes.
On notera parmi eux que lors de l’Exil des Noldor de Valinor, après que Melkor ait volé les Silmarils de Fëanor, trois gemmes Somptueuse renfermant la Lumière de ce qui sera, en partie, plus tard, la Lune, le Soleil, (on retrouve ici une sorte de Trinité avec les trois Silmarils), et enfin l’étoile d’Eärendil, les Noldors furent maudits pour avoir délaissé les Valars et n’écouté que leur colère. Fëanor et ses Fils plongèrent ainsi tous les Noldor qui fuirent Valinor et notamment les Autres Seigneurs Noldors, dans la déchéance. Si Fëanor et tous ses fils périrent et ne récupérèrent jamais les Silmarils les autres Noldors finirent par obtenir le pardon des Valars.

-Les Vanyars, menés par Ingwë, dits « les blonds » et les « beaux » sont peut être les plus purs et les plus droits des elfes, car de tous ils restèrent à jamais en Aman, Terre des Valars et jamais ne s’exilèrent comme les Noldors, en proie pour beaucoup à la colère rongé par la vengeance qui précipita aussi ceux des Noldors qui pourtant ne voulaient pas partir, si ce n’est par devoir envers leur frères, humiliés par Melkor.

-Les Teleri (ce qui signifie « les Derniers » en raison de leur arrivée tardive à Valinor), la plus grande et la plus hétéroclite des tribus elfes était menées par deux chefs, Elwë et Olwë dans leur périple. Tous ne parvinrent pas à Valinor, seul Elwë… Olwë resta en effet en Terre du Milieux avec certains des Elfes, car il fut épris d’amour pour Melian, une demi déesse (une Maiar) il fini par fondé le royaume sylvestre de Doriath dans la foret de Beleriand (Elu Thingol est un autre nom d’Olwë). Les Teleris sont réputés pour être de Grand Navigateurs, amoureux de la Mer, ils s’installèrent sur les côtés de Valinor. Les Teleris sont des Elfes plutôt pacifiques, en ce qui concerne les fils d’Elwë pris au dépourvu lorsque Fëanor les attaqua pour s’emparer de leur navire pour rejoindre la Terre du Milieu lors de l’Exil. Quant aux Teleris restés auprès de Thingol, ils sont globalement très proches de la natures, elfes sylvestres qui n’entretiennent que de très rares rapports avec les hommes (à quelques exception prêt envers de grands seigneurs humains comme Beren ou Turin). Des Teleris sont issu aussi les Sindars, ou elfes gris ainsi que les Elfes verts d’Ossiriand que l’on rencontre dans Le Seigneurs des Anneaux.

-Les Moriquendi, les elfes de la nuit, ainsi furent nommés ceux des elfes qui refusèrent l’appel des Valars. On les nomme Elfes de la nuit, symboliquement, car jamais ils n’ont vu la lumière d’Aman. Tolkien les dépeint comme des être froids et isolés, prompt à la méfiance et à l’emportement, bien souvent ils vivent dans des forêts reculés de tous. Ils restent les elfes les plus minoritaires par rapport aux Calaquendi, les « elfes de Lumière » ce qui ont vu Valinor.

L’approche de Tolkien est fort détaillée, on retrouve beaucoup de similitudes avec les autres corpus de textes mythologiques celtiques et nordiques. L’approche et la mise en commun des textes peuvent sûrement nous permettre d’éclaircir la vérité car si Tolkien en savait sûrement énormément il nous a permis aussi de dépoussiérer quelque peu les vieux textes mythologiques pour y voir plus clair…

Quelques bribes de mémoire du monde : les manifestations ésotériques et astrales

En guise de conclusion, la plupart des ésotéristes s’accordent à dire que les Elfes forment des « other kinds » vis-à-vis des hommes, pris pour référence.

L’entité Elfique
Les Elfes forment donc des entités de l’astral, d’âmes fort anciennes, qui sont, à l’instar des êtres draconiques, aujourd’hui reculés du mondes des hommes, qui n’agissent pas de manière visible et direct aux yeux des profanes. Si certains sont astraux ou bien ailleurs, d’autre seront néanmoins d’essence si l’on peut penser que le déclin (cf. Histoire des elfes) à amener les elfes et les dernières tribus à se fondre parmi les hommes, pour finir par resurgir ?... sûrement sont ils comme la spiritualité actuelle, peut être attendent-ils que l’hommes soit à nouveau éveillé et ouvert pour resurgir en même temps que la vérité ? Car il est évident que ces êtres ont une maturité spirituelle beaucoup plus « évoluées » en tant qu’hautes créatures de l’astral, et globalement une approche et une affinité pour la magie que leur expérience et leur essence leur apportent. Une maîtrise des lois universelle et l’application beaucoup plus ferme de leur Volonté, ce don qui nous rend si proche de la Source (si tant est que l’on entend par là une volonté dynamique et non statique ; appliquer sa volonté au travers d’une action concrète), est manifeste chez les Elfes (et heureusement ne se limite pas uniquement à eux). Leur degrés d’élévation, ainsi, les rend plus proche de la nature, mais il serait incomplet de parler ici que de la nature au sens « foret lac rivière nuage et vent » non il faut aussi entendre toute l’énergie cosmique et tout l’univers ! Même s’il en est certains plus proches de certains éléments que d’autres (certains ainsi seront plus proches de l’eau et la mer d’autre plus proches des forêts etc.) …

Les origines les familles spirituelles
Globalement on distingue, dans ce que ces études ont permis d’émettre comme hypothèse (j’insiste sur le terme hypothèse, rien n’est certains et cela nécessitera encore maintes autres recherches et réflexions, je compte sur vous !) : Les Elfes émanent évidemment de l’Un de la Source, sûrement furent ils créés bien avant les hommes comme en témoigne leur degrés d’évolution, et leur ancienneté. Trois familles spirituelles des Elfes se partageant de grandes vertus. Fonder ces familles sur des habitudes vestimentaires ou sur leur mode de vie et d’habitation manque à mon avis de profondeur. Il sera plus raisonnable de les distinguer part leur aspirations spirituelle et leur relations avec l’univers et la créations.
On distingue en tout cas plusieurs traits de caractères parmi les elfes, indépendants de leur origine, certains plus proches de la natures auront un rôle de protecteur et de conservateur à leur égard, tandis que d’autre maintiendront un équilibre. Certains autres elfes peuvent se distinguer par leur rôle pédagogue à l’égard des hommes, une sorte de paternalisme et de soutien lorsque des temps plus obscurs régnaient. On retrouve ainsi plusieurs fonctions morales agissant à différents niveaux de la création un peu comme pour les Archanges ou les Dragons.

Une évolution à parachever
Il nous faut néanmoins être objectif. Dire que ces êtres sont proches de la perfections est emprunt de subjectivité, ils ont encore beaucoup de chemins à parcourir pour certains comme en témoigne les différents et les conflits internes qui ont pu avoir lieux ainsi que la persistance de contentieux et de fautes commises. Nombreux sont ceux qui « restent » pour accomplir une tâche ou pour protéger, que ce soit par l’incarnation d’une essence, ou bien en agissant depuis l’astral ; d’autre encore ont à évoluer et à apprendre... Car retenons aussi que beaucoup d’entre eux se sont déchu par cette idées extrémiste que les Elfes étaient un peuple prévalant et ont peut raisonnablement penser que certains groupes elfiques avait un système de castes et une hiérarchie stricte. Tous n’ont pas fait preuve de raison et de sagesse concernant leur propre peuple, et certains traits de certains de ces groupes se rapprochent grandement des erreurs humaines. La perfection ne réside t’elle pas justement dans une volonté de perfectionnement et d’aide à ceux qui sont moins « avancés » que nous ? Car je ne crois pas qu’asservir ou rabaisser les plus faibles soit une réelle preuve de grandeur !!! Si certains Elfes (et pas seulement eux) ont pu enseigner aux hommes qu’un seigneur coordonnait ses frères qu’il servait, hélas, beaucoup trop ont compris que le seigneur ordonnait à ses sujets qui le servaient …

A vous désormais d’apporter votre brique et votre soutient à notre quête de vérité en venant partager vos vison et vos opinion sur notre forum des Elfes ! Je rappelle que vous pourrez y découvrir d’autres essais, d’autres pistes de recherche, à exposer à des gens manifestant du sérieux !


Par : Eldael
 

_________________
super admin


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Fév - 08:25 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mystére et paranormal Index du Forum -> Paranormal -> Créatures Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template RedBlack crée par SoSo : SoSophpBB

Reproduction INTERDITE