Mystére et paranormal - forum avec tchat 100%gratuit qui traîte de l'actualité concernant: le paranormal,l'étrange,les ovni,les mystéres,les prédictions,les mytes,les légendes et l'ésotérisme 


Mystére et paranormal Index du Forum

 Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Orines

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mystére et paranormal Index du Forum -> Paranormal -> Créatures
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
paulo
super Administrateur
super Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 5 871
Localisation: nice
Masculin Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat
Point(s): 138
Moyenne de points: 0,02

MessagePosté le: Mer 24 Fév - 19:23 (2010)    Sujet du message: Orines Répondre en citant


Moi je vais vous présenter une créature mal connu alors voici sa petite présentation vite faite:

Sexe :

F ou M (mais plus rare)

Description :

Les Orines sont une race d’êtres exclusivement féminins (mais quelques rares cas masculins peuvent exister). Elles ne sont ni bonnes ni mauvaises par nature, mais obéissent sans le moindre défaut de conscience à celui qu’elles décident être leur maître.
En effet, à l’âge de maturité (environ 17 ans, âge à partir duquel leur corps à l’apparence adulte), chaque jeune Orine doit quitter le clan et se trouver un maître. Pour cela elle doit inventer une énigme et jurer fidélité au premier être masculin qui en trouve la bonne réponse. Elle passe alors le reste de sa vie à servir loyalement son maître et ne le quitte qu’à sa mort. Lorsque ce jour funeste vient, elle engendre sa descendance à partir de l’âme de son défunt seigneur (C’est un peu un recyclage de l’âme… avant que celle-ci ne disparaisse). S’il s’agit d’une fille elle doit retourner dans la tribu et l’élever parmi les siennes. L’Orine est alors condamnée à mourir le jour où sa fille quittera à son tour la tribu. Cependant le pouvoir des Orines est très particulier et, si leur maître était quelqu’un de très puissant, celui-ci est ressuscité et un garçon naît de l’Orine. Celle-ci doit alors de nouveau le servir jusqu’à la mort et ce cycle peut durer éternellement. Ce cas est extrêmement rare toutefois et ne c’est produit qu’une seule fois à ce jour. Notez également qu’une Orine peut enfanter comme toute femme normale, mais ses enfants seront alors de la race de leur amant et n’auront aucun pouvoirs particuliers propres aux Orines.
Les Orines sont des créatures très belles. Elles peuvent avoir des cheveux blonds, bruns ou roux mais ils sont rarement noirs. Leurs oreilles sont pointues comme celles des elfes et ont les confond souvent avec ceux-ci. Elles aiment les énigmes et les devinettes et en posent souvent des très dures car leur avenir dépend quelque part de cette capacité.
Tant que leur maître est vivant, les Orines peuvent être tuées, mais ne peuvent mourir de vieillesse. Si elles ne trouve pas de maîtres, leur longévité est alors d’environ 500 ans. Après avoir mis au monde leur descendante elle ne vivrons que 17 où 18 ans (sauf s’il s’agit d’un petit garçon bien sur), années qu’elles devront passer au village où elles ont grandit.
Ils n’existe qu’une centaine d’Orines en tout et pour tout et leur village secret s’appelle Maëlith.

Pouvoirs :

- Lire le cœur de leur maître afin de le servir au mieux (ceci n’est pas de la télépathie et fonctionne même sur les gens qui ont un pouvoir empêchant de lire leur esprit)
- Se rendre, elle et/ou son maître, invisible.
- Copier le pouvoir d’un ennemi et le transmettre à son maître
Histoire de la Race :

Savant mélange d’elfe, de fée et de génie, les orines sont des créatures mystérieuses qui existent depuis la nuit des temps. Jadis elles étaient souvent confondues avec des anges protecteurs, qui apportaient talent et inspiration aux hommes qui les côtoyaient et réalisaient tous leurs désirs, où alors assimilées à des démons charmeurs, succubes envoûtantes dévorant les âmes des malheureux qui s’éprenaient d’elles pour donner vie à une nouvelle orine. Mais la réalité est tout autre et certains livres anciens récemment découvert raconte l’histoire de cette race d’êtres énigmatiques.

Il était naguère un puissant mage elfique un peu fou qui vivait reclus au fond d’une forêt, loin des siens et de toute autre civilisation. Ce mage, du nom de Maëlith, faisait des recherches sur l’immortalité et le maintient de l’âme dans le monde des vivants, espérant pouvoir rester éternellement dans ce monde et en apprendre tous les secrets. Le fou mélangeait formules anciennes et potions mystérieuses sans relâche, tentant de créer un glyphe qui lui donnerai la vie éternelle à laquelle il aspirait. Et bien sur, il testait toutes ses créations sur les seuls cobayes à sa disposition, sois les plantes de son jardin et de la forêt. Toute cette puissante magie déversée sur la végétation avait rendu celle-ci malade mais aussi, phénomène étrange, lui avait donné une conscience propre. La forêt, pourtant banale et inhabitée de la moindre créature mystique était elle-même devenue magique et réalisait le mal que provoquait chez elle l’érudit. Mais l’elfe ne s’en était pas rendu compte et continuait chaque jour ses expériences, provoquant petit à petit la colère de la forêt qui était blessée qu’on se serve d’elle comme d’un vulgaire laboratoire de test. Aussi, la forêt décida d’envoyé à l’elfe un message pour lui faire comprendre son erreur. Elle choisit sa plus belle fleur, un joli petit campanule bleu, qu’elle transforma en une merveilleuse jeune femme à l’allure elfique et qu’elle envoya chez le mage afin de l’arrêter. La jeune femme s’en alla donc chez le mage et lui expliqua combien ses expériences étaient nocives pour la forêt. Maëlith décida alors de conclure un pacte avec la forêt. Il consentait à cesser ses expériences si la jeune femme restait avec lui pour le servir. La forêt accepta et la petite fleur, renommée Orine par le magicien, se mit au service de l’elfe.

Orine qui n’était qu’une fleur à la base n’avait pas la moindre notion de bien ou de mal. Elle ne comprenait ni la colère, ni la joie, ni l’amour, ni aucun sentiments que possède chaque être. La forêt lui avait demandé de servir Maëlith et c’est ce qu’elle faisait, obéissant à ses moindre désirs, avoué ou non car la jeune femme pouvait lire dans son esprit. Très vite, Maëlith s’épris de la jeune femme, qui semblait à ses yeux comme une jeune enfant ignorant tout du monde et uniquement douée pour les choses simples que la nature offre à chacun, les arts. Aussi, l’elfe qui avait toujours envisagé de reprendre ses recherches un jour ou l’autre se demanda si la forêt ne lui reprendrai pas Orine lorsqu’il manquerai à sa promesse. Il jeta donc sur la jeune femme un sortilège très puissant qui la liait à lui pour l’éternité et la condamnait à toujours le servir. La forêt, folle de rage qu’on lui ai volé pour toujours sa plus belle fleur, maudit alors Maëlith, condamnant son âme à être consumée par celle qu’il venait de lier à lui pour l’éternité. L’elfe quitta la forêt avec Orine et nul ne sait ce qu’il advint de lui pendant les cinq cents ans à venir… Lorsqu’il revint dans la forêt, à la veille de sa mort, il jurait qu’il avait trouvé le moyen de conjurer la malédiction de la forêt et que, si ça puissance le permettait, il serait réincarné par sa bien aimée. Il mourut le soir même de son retour et fut enterré au fond du jardin.

Neuf mois plus tard, Orine donna naissance à deux petites filles, les deux véritables premières orines. La fleur qui n’avait jamais été souillée d’aucune manière avait bel et bien recyclée l’âme de son ancien maître pour donner naissance à deux enfants qui héritèrent également des sorts ayant effet sur leur mère : liées et condamnées à obéir pour l’éternité à qui obtenait le droit de les avoir à leur service mais consumant en échange l’âme de leur maître à sa mort, lui empêchant le repos éternel, pour donner naissance à de nouvelles orines.

Les deux petites filles grandirent au milieu de la forêt enchantée, et le jour de leurs 18 ans virent avec stupeur leur mère se transformer en campanule. Elles déposèrent la fleur sur la tombe au fond du jardin et celle-ci ne flétrit jamais. Les deux jeunes filles quittèrent la forêt chacune de leur coté, se trouvèrent un maître à servir et le jour de sa mort, revinrent toutes deux dans la forêt pour donner chacune vie à de nouvelles orines. Et comme leur mère avant elles, elles se transformèrent en campanule le jour des 18 ans de leurs filles, qui à leur tour les déposèrent sur la tombe au fond du jardin. Les générations d’orines se succédèrent et au cœur de la forêt enchanté se fonda le village caché de Maëlith, le village où naisse les orines. Et au milieu du village, se trouve désormais un champ de campanules bleu qui ne se faneront jamais, le cimetière des orines…
PS: Petite note -> Le camp de l'orine dépend de celui de son maître^^


Source=Le ying et le yang powaaa
 

_________________
super admin


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 24 Fév - 19:23 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mystére et paranormal Index du Forum -> Paranormal -> Créatures Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template RedBlack crée par SoSo : SoSophpBB

Reproduction INTERDITE