Mystére et paranormal - forum avec tchat 100%gratuit qui traîte de l'actualité concernant: le paranormal,l'étrange,les ovni,les mystéres,les prédictions,les mytes,les légendes et l'ésotérisme 


Mystére et paranormal Index du Forum

 Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
La lycanthropie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mystére et paranormal Index du Forum -> Paranormal -> Créatures
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
paulo
super Administrateur
super Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 5 871
Localisation: nice
Masculin Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat
Point(s): 138
Moyenne de points: 0,02

MessagePosté le: Sam 27 Fév - 12:02 (2010)    Sujet du message: La lycanthropie Répondre en citant

en fait il s'agit de la première partie d'un article visant à passer en revue la lycanthropie sous tout ses aspects (historique, religieux...) sur l'ensemble des continents, bien que je me sois focalisé sur l'Europe. Dans la deuxième partie en cours d'ecriture, je décris les différents types de lycanthrope (astraux, infectieux, héréditaire, malades mentaux et magiques).


Les Lycanthropes, première partie

1- Le folklore

Le folklore représente le lien entre le passé et le présent, non seulement par ses contes et histoires, mais aussi par les coutumes, la musique et autre aspects souvent inaperçus de la vie quotidienne. Où mieux chercher le lycanthrope que dans les couloirs de la vie humaine, en particulier dans ses peurs et ses croyances ?
Comme le folklore, les loups garous et autres types de lycanthropes nous côtoient depuis les débuts de l'histoire écrite. Las navajos ont craint ces créatures qui tuaient leur bétail depuis la préhistoire.
En l'an 1000 avant notre ére, la croyance en la lycanthropie était très répandue. Beaucoup de tribus primitives et isolées croyaient que chaque individu était lié à une forme animale qu'il prendrait à sa mort ou à volonté (selon la personne). Beaucoups de noms de tribus indo-européennes comme Lucaniens, Hyrcaniens ou Lyciens signifient homme-loup ou peuple-loup.
Des témoignages de transformations d'hommes en loups parsément le folklore européen. Saint Patrick d'Irlande est connu pour avoir transformé le roi du pays de Galle, Veritus, en loup, au cinquième siècle. La croyance dans la lycanthropie devint aussi courante que celle en la sorcellerie, et devait persister des siècles.
Actuellement, l'origine du loup garou reste incertaine. S'agit-il d'une évolution différente ? D'union contre nature en un homme et un loup ? D'une malédiction ou d'un cauchemar ? La question restera sans doute longtemps posée, mais les théories ne manquent pas.
La base de l'une de ces théories est l'une des composantes communes de nombreuses traditions orales et magiques:

" [il existe toujours]... un reflet d'un monde étrange. Celui-ci est régi par une croyance animiste primitive, où toutes les forces de la nature, tous les objets de l'univers sont humanisés. Les gens sont fortement liés à ces phénomènes de types totémiques. Les hommes peuvent prendre une forme animale, végétale ou inanimée, qui possèdent des pouvoirs et savoirs surnaturels"
(Dégh Linda, "Folklore Narrative", Folklore and Folklife, page 63-64)
Ceci implique la normalité des changements de formes dans les relations qu'entretient l'homme primitif avec les divinités animales.

Une autre théorie est médicale, c'est l'étude d'une maladie.
"La médecine connait un trouble morbide connu sous le nom de lycoxerie, qui se caractérise par une faim dévorante et une fixation de la part du patient qui croit être une loup ou tout autre carnassier. Il hurle ou pousse d'autre cris, veut manger de la chair crue, imite les mouvements de l'animal. En fait, il EST l'animal."
(Hudson Paul. The Coffee Table-book of witchcraft and demonology, page 135)

Bien entendu, ces deux théories présentent le loup-garou comme une superstition et pas la réalité. Une peur universelle peut-elle être si profondément enracinée dans les instincts de l'homme que plus de 1000 cultures distinctes de part le monde aient imaginés le loup-garou ?
C'est peu probable...

2- Les parrallèles
De nombreuses cultures croient qu'il existe un lien entre le changement de forme et le cycle de la lune.
"En Sicile, tout homme qui dort dehors sous la pleine lune une nuit de vendredi, devenait un loup. En France jusqu'en 1800, les gens croyaient qu'à chaque pleine lune certaines personnes devaient se transformer en loup, en particulier les fils de prêtres".
( Nancy Garden, Werewolves, page 38)
Dans les cultures qui liaient la lycanthropie avec la sorcellerie, les pactes avec le diable et les démons de la nuit, il semble que la clarté lunaire jou aussi un rôle. Les loups sont en outre réputés pour hurler à la lune, ouvrant leur gueule et poussant leurs cris.
En dehors de la pleine lune, les cultures nordiques considèrent également que le mois de février est le plus actif pour les lycanthropes, alors que le mois d'août a la même réputation dans l'émisphère sud. En Europe les légendes proclament plus d'attaques en février que n'importe quand.
Dans toutes les légendes, il apparait que les lycanthropes sont beaucoup plus intelligents que les animaux dont ils empruntent la forme, ce qui en faisait des adversaires redoutables. Aucune culture - pas même celles où les lycanthropes étaient très puissants, tels des shamans, magiciens ou sorciers - n'étaient heureuse de les cotoyer. La peur du lycanthrope a engendré la haine et a fait croire que tout les lycanthropes éprouvaient la même haine à l'encontre des hommes, le chassant et jouant avec lui avant de le tuer. Un autre point commun entre les cultures concerne la mort du lycanthrope. A sa mort, ou après avoir subi une blessure mortelle, le lycanthrope reprend forme humaine et porte les mêmes blessures qu'il avait sous sa forme animale. Cette croyance est répandue dans le monde entier. Cependant, malgrès ces nombreux parrallèles, il y a des divergences...

3- Les divergences
La croyance en la lycanthropie était répandue jadis mais la forme adoptée était toujours celle du prédateur dominant ou le plus rusé de la région. Dans la plupart des cultures, la tradition veut que le lycanthrope soit un homme sous forme animale, il existe quelques légendes qui soutiennent le contraire. Les renards garous des légendes chinoises, japonaises et eskimo sont des renardes qui prennent forme humaine. Certains peuples du japon croient encore de nos jours en l'existence d'une variante mâle, celle du blaireau. L'Europe quand à elle, a toujours été un lieux propisce aux loups garous. En Belgique et aux Pays Bas, les loups garous semblaient se limiter aux côtes, tandis qu'au nord, en Scandinavie, le pays entier était le refuge de loup et d'ours garous. En Espagne, comme en Allemagne, les loups garous étaient présents surtout dans les montagnes et leurs environs. La Sierra de Guadarrama, les Pyrénnées et la cordillière cantabrique pour l'Espagne, et la région des monts Harz pour l'Allemagne. La France a eu sa part de loups garous également, ainsi en Normandie, vivait parait-il une race de loups garous inofensifs. Connu sous le nom de lupins, ces créatures pacifiques parlaient sous leur forme animale et plutôt que de s'en prendre aux vivants, les lupins creusaient les tombes des morts récents. Ces lycanthropes sont exceptionnels, ce sont les seuls nécrophages. Les loups et ours garous abondent en Russie et Sibérie, encore une fois près des montagnes, en particulier l'Oural et le Caucase. L'Europe de l'est a connu les loups garous mais la région la plus dangereuse était la Laponie, qui couvre le nord-ouest de la Russie, et le nord de la Suède et de la Finlande. Les récits de loups garous font là bas preuvent d'une férocité et d'une cruauté inégalée partout ailleurs, aucune autre légende n'est aussi sanglante que celle de la Meute Noire. Ces contes racontent les chasses de la meute, particulièrement maléfique, qui chassait l'homme de préférence à toute autre proie.

L'Afrique elle aussi a une longue tradition de lycanthropie mais de nombreuses créatures remplacent le loup garou. Dans le village de Kabutiloa, on raconte que chacun peut se transformer en hyéne (voir la section Cas Typiques). Le Congo et le Kenya abritaient une bande mystérieuse d'hommes léopards qui s'en prenaient aux indigénes et aux coloniaux. Les sorciers d'Hammeg et de Fungi, en Egypte et au Soudan, sont connus par leurs disciples pour leur pouvoir de se transformer en hyéne. Cependant, les sorciers et magiciens les plus puissants sont laissés en paix car leur lycanthropie n'est pas leur pouvoir le plus puissant...
Au Maroc, une fraternité de religieux fanatiques était réputée vivre une existence monastique. Par le biais d'une transe rituelle, dont beaucoup d'étrangers ont été témoins, ces fanatiques se transformaient en loups, en hyénes, en lions et en léopards. Sous forme animale, ils étaient paraît-il, invulnérables.
En Amérique du Sud, la forme la plus répandue est le jaguar, tandis qu'en Inde il s'agit du tigre. Dans le centre de Java, les indigénes croient que la capacité de se transformer en tigre est héréditaire. Les indiens du Guatémala croient que la vie d'une personne est liée à son animal totémique, et que chacun peut en prendre la forme. L'un des groupes les plus variés appartient aux amérindiens d'Amérique du nord, qui croyaient aux lycanthropes bien avant n'importe quelle autre culture. Pour eux la forme dépends du totem non pas de la tribue mais de la personne, ainsi loups, coyotes, ours, aigles, faucons et corbeaux sont les plus représentés. Il est a noter que c'est aussi la seule culture

4- Les légendes

Le tout premier conte de lycanthrope fut écrit au premier siècle de notre ére, par le romain Petronius. Il s'intitule Cena Trimalchionis, le Festin de Trimalchio. Alors qu'il marchait la nuit, Trimalchio et son amante furent attaqués par un loup garou qui chassait du bétail. A la fin de l'histoire, la bête gisait, mourante et retrouvait sa forme humaine, celle du meilleur ami de Trimalchio.
Au douzième siècle, Marie de France écrivit Le Lai de Bisclaveret, un poème au sujet de l'un des meilleurs chevaliers de Bretagne. Ce chevalier passait trois jours par semaine sous la forme d'un loup effrayant. Cependant ce noble loup garou ne se comportait pas sauvagement, sauf à l'encontre de sa femme infidèle et de son amant. Cette histoire est une romance tragique, comme beaucoup d'autres à son époque, qui parle de trahison, d'amour perdu et de devoir. A la différence des autres, ce poème avait un loup garou comme personnage principal. Notons aussi que les autres personnages étaient surpris d'apprendre que le chevalier fut un loup garou, mais étaient peu étonnés de l'existence même de ce dernier, comme si ce genre de céatures était fréquent.
En Afrique, les parents recontent l'histoire d'un garçon nommé Akosho. Un jour ensoleillé, il alla voir le chef du village et déclara s'être tansformé en léopard et avoir tué deux hommes. Le chef ne crut pas un instant le jeune enfant mais voulut lui faire plaisir et l'accompagna dans la forêt. Le chef y découvrit les corps de deux hommes du village, leurs gorges déchiquetées. Le chef ordonna immédiatement que l'enfant léopard soit brûlé devant toute la tribu.
L'archevêque et chroniqueur médiéval Olaus Magnus de Suède transcrivit un conte de Lévonie, dans lequel une noble dame eut une "dispute" avec sa servante. Elle doutait de l'existence des loups garous et en discuta avec sa servante, qui elle affirmait qu'ils existaient. Pour la convaincre, la servante se retira dans sa chambre et en resorti quelques minutes plus tard sous forme de loup. Effrayée par cette apparition soudaine dans son foyer, la dame lâcha ses chiens contre la bête, ils la poursuivirent dans la forêt et le loup fut bientôt aux abois. Il se défendit mais perdi un oeil avant que la dame ne rappelle ses chiens. Le lendemain, la dame revit sa servante, mais il lui manquait un oeil.
Des légendes comme celles-ci peuplent notre folklore en long en large et en travers. Ce ne sont que quelques exemples parmis tant d'autres cependant, ce sont celles qui me paraissent les plus représentatives du phénomène.

5- Les cas typiques

La section que j'ai pris le plus de plaisir à faire...Cette section examine en effet les rapports "authentiques" d'activités lycanthropiques. Ces rapports furent génèralement crus à l'époque. Tous les évènements de cette section proviennent de documents ecclésiastiques, légaux ou autres rapports officiels.
La quantité d'activité lycanthropiques est stupéfiante quand on pense qu'actuellement rare sont les personnes qui croient aux loups garous. Une citation de l'ouvrage de Spenger et Krämer, le Mallum Maleficarum, ou Marteau des Sorcières, la bible du chasseur de sorcières, semble particulièrement approprié:
" la dixième question traite de la faculté supposée ou réelle qu'ont les sorcières de se métamorphoser par altération en bêtes, et du pouvoir de lycanthropie - les loups enragés sont-ils des loups naturels ou des loups possédés par le démon. Mais selon certains, il pourrait s'agir d'illusion créées par les sorcières. Guillaume de Paris nous parla d'un homme qui pensait s'être transformé en loup, et qui, à certains moments, se cachait dans les caves. Il s'y rendait et bien que restant immobile, croyait être un loup courant la forêt et se repaissant d'enfants. Bien que ce fut le diable, possédant le corps d'un loup, qui commette réellement ce crime, l'homme pensait à tort qu'il courait les bois. Le diable adore ce genre de chose et fit par illusion croire aux païens que l'homme et la femme peuvent se transformer en bêtes. Nous voyons ainsi que de telles choses ne peuvent se produire que selon la volonté de Dieu ou selon les artifices des démons et par nulle force naturelle, car nul art ni force ne peut blesser ni capturer ces loups."
Cet extrait est intéressant, non pour ce qu'il dit des loups garous, mais parce qu'il implique et ne dit pas. A l'époque, il était courrement admis que les loups garous existaient, du moins le peuple semblait le croire. Cependant, Sprenger et Krämer étaient tout deux éduqués. Leur théorie propose que ces évènements n'étaient pas causés par un homme qui devenait loup mais que l'homme devenait fou et que le diable s'emparait du corps d'un loup pour causer des ravages. La raison pour laquelle l'homme devait être tenu responsable des actes du loup n'est pas donnée ! Par ailleurs, il est évident que Sprenger et Krämer croyaient à ces phénomènes et souhaitaient l'expliquer d'une façon telle que dieu et le diable restent au centre de leur théorie. L'incohérence de cette dernière ne les troublait sûrement pas. La phrase finale "que nul art ni force ne peut blesser ni capturer ces loups" implique bien des choses.
De quel art parlent-ils ? une forme de magie rituelle ? Quelle magie ? D'où vient-elle ? Sprenger et Krämer parlent de "ces loups", ce qu'il signifie qu'ils croyaient aux loups garous. De plus, ceux-ci ne peuvent pas être bléssés ni capturés, ce qui ressemble à leur description traditionnelle.

L'activité lycanthropique atteignit des sommets au moyen-âge, le nombre de cas fut exagéré par crainte et par de fausses accusations. Beaucoup d'innocents périrent, victimes de luttes politiques mesquines et de conflits personnels. Des rapports authentifiés affirment que des loups garous infestaient les bois de Bourgogne et de Bretagne. Dans la bibliothéque Bodléinne d'Oxford, un manuscrit en viel anglais donne un avis sur le sujet:
"Il en existe qui mangent les enfants et les hommes, et ne mangeaient nulle autre chair du moment qu'ils étaient acharnés (à manger) la chair de nombre (d'hommes), et ce sont les loups garous, que les hommes doivent craindre."

Voici une sélection des exécutions les plus notables, des jugements et évènements concernant les loups garous en Europe durant le moyen-âge:
- En 1521, Pierre Bourgot fut accusé par l'inquisiteur général Boin. Pierre était devenu loup garou après avoir conclu un pacte avec le diable. apparement, Pierre s'était montré arrogeant et n'avait pas rempli sa part du marché, et fut transformé en loup garou. Il avoua avoir tué et dévoré deux jeunes enfants et une vieille femme.
- En 1541, à Pavie, un homme se déclara loup garou, il expliqua que sa fourrure lui poussait à l'intérieur et qu'il la retournait pour se changer en loup. Ses contemporains, intrigués, lui coupèrent rapidement les bras et les jambes pour voir si c'était vrai. Ce n'était pas le cas.
- En 1588, on parla d'un village de montagne en Auvergne, dans lequel un chasseur fut "soudainement agressé par un loup de taille monstrueuse que les balles ne pouvait arrêter. Dans la lutte, la bête perdit l'une de ses pattes avant. Le chasseur la mit en poche et rentra chez lui, terrifié. Sur le chemin du retour, il montra son trophé à un ami mais fut horrifié de découvrir qu'il ne portait plus une patte sanglante mais une main de femme portant une alliance. L'ami l'identifia comme la bague de sa propre épouse et rentra aussitôt chez lui. Il la trouva, assise près du feu, le bras caché sous son tablier. Lorsqu'il le prit, ses soupçons se confirmèrent, il trouva un moignon fraichement coupé."
- En 1573, Gilles Granier fut arrêté pour avoir, sous forme de loup, dévoré plusieurs enfants. il fut déclaré coupable, conduit à l'échaffaud et brulé jusqu'aux cendres. Cet incident provoqua une telle crainte des loups garous qu'un décrêt autorisant tous les citoyens à s'armer fut publié.
- En 1577, le dimanche 4 août, le révérend Abraham Fleming célébrait la messe dans l'église de Bungay, en Angleterre, lorsqu'un loup garou fit irruption dans sa chapelle et sema la confusion parmis ses paroissiens. Plusieurs furent tués avant que la créature ne s'en aille par où elle était entrée. Quelques heures plus tard, la même bête s'attaqua à l'église de Blythburg, à quelques kilomètres seulement. Les marques qu'elle a laissées sur la porte de l'église sont encore visibles de nos jours.
- En 1598, dans les montagnes du Jura, un jeune garçon prénommé Benoît monta dans un arbre alors qu'il jouait avec sa soeur. Un instant plus tard, il la voit attaquée par un loup. Benoît accouru l'aider et tenta de la défendre avec un petit couteau. Le loup lui arracha l'arme et l'égorgea d'un seul coup. un voisin vint à la rescousse mais le loup s'enfuit. Benoît mourut quelques minutes plus tard. Le voisin mena l'enquête et révéla qu'un folle du nom de Pernette Gandillon se prenait pour une louve et avait commis ce crime. La populace la captura et la démanbra.
- En 1598, à Angers, un mendiant nommé Jacques Roulet fut accusé d'avoir tué un jeune garçon de 15 ans, sous forme de loup. Il avoua et fut condamné à deux ans d'enfermement dans un asile. (il a eu du bol lui non ?!)
- Le 14 décembre 1598, le parlement de Paris condamna un tailleur à mort. Il avait attiré des petits garçons dans son magasin où, sous forme de loup, il les avait dévorés et avait commis toutes sortes d'atrocités avant. Les faits avoués étaient si horribles que le juge ordonna que les minutes du proçés soient brûlés.
- En 1603, Jean Grenier, un fugueur gascon âgé de 13 ans, se vanta d'avoir attaqué plusieurs filles du pays sous forme de loup. Les autorités enquêtèrent sur ce garçon, qui possédaient "des dents particulièrement grandes et acérées, des cheveux ébouriffés et des ongles semblables à des griffes". Au cours de son procés, Jean Parla d'un seigneur de la forêt qui lui avait donné une peau de loup, un onguent à appliquer et une méditation à effectuer pour se transformer. Le président de la cour déclara que Jean avait halluciné et assassiné plusieurs personnes sous l'effet de la folie. Jean fut conduit à un monastère où il mourut peu après. Il semble que Jean ne fut pas un cas isolé en Gascongne car près de 14 autres personnes furent accusées de lycanthropie. Toutes parlèrent du Seigneur de la forêt.
- En 1615, Jean de Nynauld parla d'un bûcheron qui affronta un grand loup. Au cours de l'affrontement, il trancha l'un des pattes du loup, à la suite de quoi, la créature se tranforma en femme. Cette femme fut brûlée vive.
- En 1685, le maire d'Ansbach en Allemagne, fut arrêté et exécuté car il était un loup garou, je n'ai pas d'autre détails malheureusement.

Maintenant nous allons franchir un nouveau pas dans ces cas d'activités lycanthropiques. Passons directement au 20éme siècle...
- Nombre d'incidents se produisirent également au pays de Galle. L'un d'eux concerne l'artiste Miss St Denis. Elle dessinait des paysages sur le quai d'une gare. Il commençait à faire sombre lorsqu'elle remarqua une ombre assise à proximité, la regardant. Elle demanda l'heure mais n'obtint pas de réponse. Il faisait trop sombre pour distinguer clairement la personne. Un peu effrayée, elle prit le chemin du retour mais se sentit suivie. Alors qu'elle se retournait rapidement pour demander à cette personne ce qu'elle lui vouliat, elle vit un corps humanoïde sombre surmonté d'un tête de loup. Miss St Denis resta figé de stupeur, fixant les yeux "rougeoyants tels des braises" de la créature. Celle-ci disparut quelques secondes plus tard dans la nuit.
- L'édition d'ocotbre 1918 du Cornhill Magazine contient un article intitulé "les hyènes de Pirra" dans lequel des témoignages de deux officiers brittaniques nous renseignent sur l'activité de lycanthropes en afrique.
Un lieutenant dirigeant un détachement dans le nord du Nigéria rencontra ces créatures à trois reprises. Les hyènes lui avaient tuès un mouton, aussi avait-il voulu piéger ces animaux. La hyène vint dans la nuit et il tira dessus. Il faisait trop sombre pour suivre la trace de sang. Un peu plus tard, les tambours d'un village voisin se mirent à battre, l'appel des morts résonnants dans le ciel. Le lendemain le lieutenant suivi les traces de la hyène qui devinrent humaine et le conduisirent jusqu'au village. A son arrivée, il apprit qu'un homme important de la communauté était mort "d'un grand trou dans le corps". Quelques mois passèrent et les hyènes firent de nouveaux parler d'elles. Les "animaux" furent tuès lors des deux nuits consécutives. A chaque nuit les tambours pleuraient la mort de leurs disparus. La tribue s'appellaient les Yungeru quand au lieutenant, il souhaita garder l'anonymat de peur pour sa carrière.
- Au cours des années 1906-1907, le capitaine H.H Stott dirigea un détachement près de la ville de Nafada, dans la province du Bauchi au Nigéria. Après une période d'attaques continues de hyènes contre les moutons et les chèvres du régiment, il installa un piège à fusil qui se déclencha la nuit suivante. Stott et un autre européen nommé Hastings suivirent les traces de sang de la hyène bléssée. lls trouvèrent une partie de sa machoîre. Les traces les conduisirent jusqu'à Nafada.
Le lendemain, un groupe d'indigènes visita Stott, disant que celui-ci avait tué "Galadina", le troisième homme d'importance du village. Sa machoire avait été arrachée, il était mort de ses blessures.

Les renseignements cités ici proviennent de sources diverses, il n'est pas possible de dire ni de prouver que les personnes jugés et/ou exécutées étaient réellement des lycanthropes. En tout cas, la justice traita leur cas très sérieusement pour l'époque. La plupart des condamnés avouèrent leurs actes de lycanthropie, même si ce fut souvent sous la contrainte (la fameuse question). Tout comme les procés pour sorcellerie, la lycanthropie ne peut pas être prouvée. En 1584, le scientifique/occultiste (à l'époque c'était quasiment indissosciable) anglais Réginald Scott prétendit que la lycanthropie était une maladie mentale, pas une métamorphose. Cette conviction persiste encore de nos jours.
Les informations tirées du folklore et des documents officiels ne peuvent répondre à toutes les questions au sujet de la lycanthropie.
Le folklore n'est que la clé qui peut déverouiller les peurs primordiales et les instincts de l'homme. Il éclaire faiblement les zones d'ombres du monde connu, les portes possibles vers l'inconnu.
 

_________________
super admin


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Fév - 12:02 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mystére et paranormal Index du Forum -> Paranormal -> Créatures Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template RedBlack crée par SoSo : SoSophpBB

Reproduction INTERDITE